* *
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?
19 septembre 2017, 10:38:09 pm

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Shoutbox

Dernier 5 Interventions :

jacquesloyal

12 novembre 2007, 05:03:07 pm
Etre loyal et ne pas mentir

Montrer les 50 derniers

Auteur Sujet: Le tipi Appy Trails modifié, a pris son service actif.  (Lu 4244 fois)

JacquesL

  • Administrateur
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4 412
Le tipi Appy Trails modifié, a pris son service actif.
« le: 15 mars 2011, 03:51:42 am »
Les deux tentes conçues aux USA par Appy Trails, mais réalisées en Chine, ont l'attrait d'un prix et d'un poids fort modérés.
Cela au prix d'un grand dépouillement : pas de tapis de sol, juste des piquetages au sol directs dans un oeillet, pas de murs, pas de tente intérieure, pas de zip à la portière.
Le grand modèle Mark 5 est vendu pour abriter quatre dormeurs, voire cinq en suspendant le sommet à un arbre.
Son poids initial était vers 1050 g.

La réalité est un peu différente de l'enthousiasme commercial du fondateur, au langage dérivé du scoutisme.
La partie arrière notamment est ridiculement basse à 35 cm au pignon, et ne peut rien contenir ni abriter personne.

L'amélioration a été faite en six temps, et on va envisager le septième temps :

1. Nouer des erseaux pouvant être utilisés en simple ou en double dans les oeillets, pour donner un peu plus d'espace, et de ventilation par temps chaud. Les premières photos ont été prises à ce stade.












2. Remplacer le mâtereau arrière plein d'origine, par un mâtereau creux, un peu plus long, pris dans un lot de rechange d'arceaux alu.

3. Renforcer sérieusement les zones de tirage des oeillets. Cette tâche fut partiellement réalisée par le fabricant, qui nous a envoyé le kit de renfort pour les oeillets arrières.

4. Tailler et border un tapis de sol indépendant pour toute la partie derrière le mât principal. 500 g.



Ce n'est pas lui qui a été emmené sur neige, et ce fut une erreur. Mais il faudra lui coudre quatre boucles d'ancrage.

5. Siliconer l'extérieur du tissu. L'épreuve de réalité interviendra dans un abri sous tempête de neige, caché dans un bouquet d'épicéas : au matin, la toile (qui n'avait pu être tendue à rien de bien) contenait plusieurs poches d'eau, dont aucune n'avait percé. Le séchage dans le vent matinal a été rapide et excellent.

6. Ajouter des murailles de 19 cm à la partie arrière, en nylon perméable, mais ultérieurement siliconé, et les boucles d'ancrage correspondantes. L'épreuve révèlera plus tard que le mâtereau arrière n'ayant été rallongé, ces murailles additionnelles sont encore partiellement des "toiles à pourrir", qui ont pu être lestées par des pierres pour tenir le vent dehors.

C'est à ce stade que le tipi a subi son baptême de la neige.
Le baptême du vent est moins brillant : samedi 12 mars, j'ai tardé à abattre la tente sous le vent d'Est forcissant, et surtout j'ai dépiqueté la portière au vent avant la portière sous le vent, et le mât a été tordu par flambage. Sa troisième section est trop faible.

Camping sur neige :






Sur neige, les principaux ancrages arrière sont fournis par les cannes de ski :



(on aperçoit un peu de rosée gelée à droite)

Tandis que l'étai avant et la portière étaient ancrés sur les skis fichés dans la neige.
Je confirme qu'en camping sur neige, la balayette domestique fait partie de l'équipement de base.


Camping sur une langue déneigée :



Le sol (une rendzine d'altitude) sur calcaire est très mince et les sardines tiennent mal. Les skis assurent la tenue et des sardines, et des toiles à pourrir des flancs.


7. Il s'est révélé que le système de portières est insuffisant. Soit on ne peut fermer, soit on ne peut plus entrer ni sortir, sinon avec de grandes difficultés, et des risques pour la toile. De plus, en cas d'intempéries, le battant des portières quand on décroche une extrémité, est largement excessif. Si par erreur, c'est la portière au vent que vous avez larguée, en gardant la portière sous le vent tendue, ce sera le désastre : mât cintré en flambage.
Un point d'ancrage intermédiaire sera prévu dans chacune, avec le renfort adéquat.


Bien que cet tipi soit explicitement non prévu pour l'hivernal, il a rempli sa tâche en cette fin d'hiver. Le mât sera à revoir pour tenir des vents plus sérieux.
« Modifié: 28 mars 2011, 12:59:46 pm par Jacques »

JacquesL

  • Administrateur
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4 412
Re : Le tipi Appy Trails modifié, a pris son service actif.
« Réponse #1 le: 18 mars 2011, 01:46:09 pm »
L'expérience a aussi prouvé, mais hélas je n'y pense qu'avec une semaine de retard, qu'il faut préparer une garcette à l'avance, dans la fonction de réunir par les dragonnes les deux cannes de ski ou de marche en un mât bipode - voire tripode si on a emporté une canne de rechange. Cela permet dans une configuration d'urgence, de tenir la toile de tente éloignée du nez du dormeur, et de réduire les poches d'eau.

JacquesL

  • Administrateur
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4 412
Le tipi Appy Trails modifié. Finitions après expérience.
« Réponse #2 le: 22 juillet 2011, 02:15:55 pm »
Avec un retard certain, les carrés de renforcement pour sardines intermédiaires de portières sont enfin coupés, cousus, sanglés :



Il reste à les siliconer avant de les coudre à poste sur les portières : c'est du nylon non imper, et limiter la prise d'eau a son importance au moment de décamper et de plier la tente vers un paquetage. A suivre pour le montage final et les essais.

Posés. Ils sont clairement deux fois trop grands, d'où des difficultés de pose.
« Modifié: 28 juillet 2011, 11:56:53 pm par JacquesL »

JacquesL

  • Administrateur
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4 412
Tipi Appy Trails modifié, renforcer le mât flambé à la compression.
« Réponse #3 le: 29 juillet 2011, 01:48:55 pm »
Redresser le mât d'origine ?
Presque réussi, moins de 2 cm de flèche résiduelle.
Le remplacer par plus fort ?
J'ai en stock un mât de relevée en alu, profil de 20 mm. 120 g de plus, 333 g au lieu de 213 g.









Autres solutions pour le mât d'origine :
* un frettage extérieur par un autre tube. Le diamètre externe actuel est de 11,21 mm.
* Glisser un tronçon de renfort interne. Le diamètre interne est de 9,36 mm. Les arceaux disponibles font 8,64 mm. Il reste donc dans les 0,72 mm de jeu, à combler à la résine époxy. Solution défendable pour ce 3e tronçon, le plus exposé au flambage.

La solution 2 a été exécutée. Le surpoids est d'environ 21 g. Ce mât principal pèse à présent 233 g.


« Modifié: 31 juillet 2011, 03:17:53 am par JacquesL »

JacquesL

  • Administrateur
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4 412
Re : Le tipi Appy Trails modifié, a pris son service actif.
« Réponse #4 le: 30 août 2011, 10:02:53 pm »
Essais du tipi modifié :

Nouveau bridage de portière :




Vue de face :




Profil droit :




Profil gauche :




Vue arrière :




Le tapis de sol a été piqueté trop en avant, ce soir là :




Et la face inférieure du tissu prend la condensation de l'air humide de l'herbe.


Même mal tendu et mal centré, pour 500 g le tapis de sol ajoute beaucoup au confort :



Poids final avec le tapis de sol et un sac en filet pour la partie textile de la tente : 2080 g.
« Modifié: 23 octobre 2011, 11:24:08 pm par JacquesL »

JacquesL

  • Administrateur
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4 412
Re : Le tipi Appy Trails modifié, a pris son service actif.
« Réponse #5 le: 28 octobre 2012, 12:44:41 am »
Prochain chantier : ajouter deux tirants latéraux à mi-panneaux arrières, pour limiter la chute médiane (donc la condensation déposée sur le duvet du dormeur) et le battant dans le vent.

Voilà, c'est fait et testé.
« Modifié: 04 juillet 2013, 11:31:26 pm par JacquesL »

JacquesL

  • Administrateur
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4 412
Sardines, sable de Loire, neige.
« Réponse #6 le: 28 novembre 2014, 04:33:25 pm »
En juin 2009, en descente de Loire en kayak, le bivouac fut sur une île, en sable de Loire épais et sans cohérence - avec micas et feldspaths encore individualisés, avec même un remarquable fossile d'oursin.
Traumatisme : aucune sardine ne tenait là dedans. Ni les fils d'alu d'origine (ou presque d'origine ? C'était une Jamet simple paroi, dont l'enduction a fait triste depuis) ni même les deux grosses sardines en fonderie d'alu, d'origine Bundeswehr.

Ces sardines en fonderie d'alu : 52 g en moyenne, 26 cm de long, 17 mm de large, et un profil étrange, en epsilon côté interne.
En double exemplaire au milieu sur la photo :


Mars 2011, camp sur neige dans le Vercors, les sardines extrudées en Y, anodisées rouge, longues de 23 cm, larges de 13 mm, approvisionnées en Chine, très très insuffisantes dans la neige, mais trop longues et grosses sur le sol mince, une rendzine sur calcaire, lors du second camp. Poids : 16,4 g. Ultérieurement OK dans une seconde descente de Loire en 2012, mais camp toujours sur un sol végétal.

Depuis, j'ai approvisionné des sardines en cornière de titane, de 12 g, qui ont donné satisfaction lors d'un bivouac en 2012 sur le massif jurassique de l'Île Crémieu. Longueur : 16 cm, largeur 14 mm. En bas sur les photos. Devraient convenir à tous les sols végétaux compacts. Attention au vol dans les campings...

Pour les prochaines randos d'hiver, qui n'ont pas encore eu lieu jusqu'à présent, voici de larges sardines à neige, fabriquées en GB par HW, mais vendues par MEC, Canada. 55,1 g, 31 cm de long, 35 mm de large. Sûr que ça, ça aurait tenu dans le sable de Loire. On trouve l'équivalent en France, mais anodisé rouge, et beaucoup plus cher.

Quelques mois auparavant, j'avais approvisionné six sardines d'origine surplus de l'armée britannique, manifestement venant du même fabricant, mais en acier galvanisé, longueur 51 cm, poids 229 g.
Dans certaines neiges peu cohérentes, il doit bien falloir ça...
Sensiblement l'équivalent de la large broche à neige qui m'avait sauvé la vie en 1969, dans la gorge du torrent qui descendait du Svartisen. En haut sur la photo :



Et enfin ce mois de novembre 2014, j'ai approvisionné des sardines en cornières de dural et non plus en acier galvanisé, chez Expé ; marque grand public: Trigano. 18 mm x 23 cm, 18 g. Je gage que la différence de service par rapport aux sardines extrudées compense amplement la différence de poids. En troisième position depuis le bas.

Comparons avec une sardine en cornière d'acier :
42 g, 23 cm x 19 mm. Là aussi, le gain en service sur la sardine Bundeswehr est évident, sur sols moyennement liants.


En haut 18 g, cornière en dural,
eu milieu 42 g, cornière acier galvanisé,
en bas 52 g, cornière coulée, Bundeswehr.

Les suplus sont donc rarement de bons fournisseurs pour ce genre d'articles.
MEC, en revanche, bénéficie de l'expérience et du marché du Canada.
« Modifié: 28 novembre 2014, 08:12:56 pm par JacquesL »

JacquesL

  • Administrateur
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4 412
Sardines, sable de Loire, neige.
« Réponse #7 le: 20 janvier 2016, 04:31:13 pm »
Toujours le problème difficile de la tenue des sardines sur neige...
Des soldes chez CampZ (RFA).
Voici des sardines en polypropylène de 30 cm. Section en croix inégale, plutôt crucifix : les contraintes du moulage en deux coquilles. Profil donc non optimisé pour la tenue sur neige, poids 36 g.
Des optimales en alu pour neige, à 40 g pour 31 cm.
Et des très larges spéciales neige, de 32 cm, 86 g.
A comparer à des sardines en acier des suprlu de la NVA, de 92 g.



Ajouté à la vue une sardine en titane de 12 g, et une cornière alu de 15 g pour 17 cm. Clairement le titane ne se justifie que si la dureté du sol est excessive pour l'alu :



Selon l'expérience relatée plus haut, le titane aurait bien convenu sur la mince rendzine de la langue déneigée, bien mieux que les grands Y anodisés rouges. Mais des petits carrés d'alu de 9 g auraient fait l'affaire aussi, pour bien moins cher.

JacquesL

  • Administrateur
  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4 412
Tipi Appy Trails modifié.
« Réponse #8 le: 03 avril 2017, 01:19:48 pm »
Une photo avait été prise lors de la Rando-Loire 2012, lors du campement final :


 

Recent

Membres
Stats
  • Total des messages: 4899
  • Total des sujets: 2239
  • En ligne aujourd'hui: 5
  • Record de connexion total: 37
  • (30 avril 2012, 05:00:47 pm)
Membres en ligne
Membres: 0
Invités: 6
Total: 6